Bonioni entame une deuxième vie


  
Le fabricant haut savoyard de vis techniques et pièces complexes pour l’automobile et l’électrotechnique sort du giron familial via un MBI majoritaire avec Ciclad et BNP Paribas Développement.

Après 65 ans dans le giron de la famille fondatrice, le haut-savoyard Bonioni tourne la page à l’occasion d’un MBI. Ciclad (majoritaire), qui investit à l’occasion un peu plus que son ticket moyen (7 M€ pour rappel) et BNP Paribas Développement soutiennent la reprise de la société haut-savoyarde par un professionnel du secteur, Stéphane Albert, à l’occasion d’un MBI. Les dirigeants sortants participent également à l’opération. La dette senior a été fournie par LCL, BNP Paribas et Société Générale.

Trouver le manager

Laura Chavanon
Vingt ans après sa création, Bonioni s’était concentré sur son activité principale : la frappe à froid. Et chaque année, désormais, plus de 1 milliard de pièces - des vis techniques pour les systèmes de montages automatisés et des pièces spéciales sur plan- de ses ateliers très automatisés de Scionzier et Lublin, en Pologne, où il avait repris la société Normal-Met en 2008. « L'entreprise, dirigée par trois membres de la famille fondatrice, tous en âge de faire valoir leurs droits à la retraite, avait confié un mandat à BNP Paribas et l’enjeu fut, pour nous, de trouver un repreneur qui soit légitime dans ce métier très technique et susceptible d’être opérationnel rapidement, ce qui impliquait qu’il connaisse déjà la frappe à froid, explique Laura Chavanon, chargée d’affaires chez Ciclad. L’ « oiseau rare » - Stéphane Albert - était sur le marché et a pu être repéré et intéressé au projet dans un délai record de quatre mois. Lui qui a commencé sa carrière comme régleur avant de gravir les échelons pour accéder à des fonctions de direction générale venait de quitter Valette et Gaurand Industrie, un spécialiste des roulements à bille, et ignorait tout des LBO… « Nous l’avons présenté aux dirigeants qui ont été convaincus de la pertinence de son profil et il est aujourd’hui en poste, en phase de transmission managériale. » Bonioni, qui emploie 130 personnes (dont 80 en France) annonce 21 M€ de chiffre d’affaires et pourrait procéder à des opérations de croissance externe pour accélérer sa croissance.



Société cible ou acteurBONIONI 
Acquéreur ou InvestisseurCICLAD, Thomas Roudil, Laura Chavanon, BNP PARIBAS DEVELOPPEMENT, Gilles Poncet, Guillaume Wolf, PERSONNE(S) PHYSIQUE(S), Stéphane Albert, ACTIONNAIRES FAMILIAUX, Pierre Bonioni 
CédantACTIONNAIRES FAMILIAUX, Pierre Bonioni 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration FiscaleLAMARTINE CONSEIL, Stéphane Rodriguez, Victoire Bertin 
Acq. DD FinancièreOXIGEN , Antoine Duranson, Emilien Poquet , Leatitia Grosgogeat 
Acq. Conseil StratégiqueNEOVIAN PARTNERS, Martin Fougerolle, Vincent Locanetto, Thibault Dubosc de Pesquidoux 
Cédant Banquier d'Affaires / Conseil M&ABNP PARIBAS CF, Cédric Nourrisson, Isabelle Penaud 
Cédant Avocat Corporate - Structuration FiscaleIXA AVOCATS, Sylvain Lagneaux, Nacéra Djaafar 
Managers Avocat d'AffairesLOPEZ & ASSOCIES, Olivia Michel 
DetteLCL, BNP PARIBAS (FINANCEMENT), SOCIETE GENERALE (FINANCEMENT)