La Compagnie des Vétérinaires se déploie


Jusqu'ici détenu par 2 300 vétérinaires, le leader français de l'incinération des dépouilles d'animaux domestiques lève 12 M€ auprès de CM-CIC Investissement pour passer, hors croissance externe, de 39 M€ de chiffre d'affaires à près de 60 M€ d'ici trois ans.

Leader incontesté en France de l'incinération des dépouilles d'animaux domestiques, La Compagnie des Vétérinaires (LCV) se dote aujourd'hui des moyens nécessaires pour se hisser parmi les principaux acteurs de ce secteur en Europe. A l'issue d'un processus compétitif organisé par son conseil financier Vandersschooten Conseil, la PME tricolore, installée à Villeneuve d'Ascq, dans le Nord de la France, vient, en effet, de faire une place minoritaire à son capital à CM-CIC Investissement en échange d'une première enveloppe de 12 M€. « L'actionnariat de cette société, créée il y a plus de 25 ans par les vétérinaires pour les vétérinaires, est très atypique, explique Amaury Leleu, directeur de participations chez CM-CIC Investissement. Elle s'est, en effet, progressivement développée par augmentations de capital successives auprès des vétérinaires, d'abord dans le Nord de la France, puis à l'échelle nationale, si bien qu'elle était jusqu'ici détenue par 2 300 vétérinaires-actionnaires. Ce mode de financement lui a permis de croître rapidement jusqu'à atteindre environ 95 % de parts de marché en France, avec 14 centres d'incinération répartis sur tout le territoire et 39 M€ de chiffre d'affaires. »

Antériorité sur le marché et envergure nationale

Philippe Thomas, La Compagnie des Vétérinaires
Pour autant, cette PME, qui a levé 3 M€ d'obligations non convertibles auprès d'Humanis Croissance Hauts de France en 2017, avait aujourd'hui atteint la limite de ce qu'elle pouvait faire seule sur ce marché très capitalistique. « De plus, avec la concentration actuelle sur le marché des vétérinaires, certains acteurs remontent la filière et commencent à se positionner sur le métier de la crémation », rappelle Amaury Leleu. Mais avec le soutien de CM-CIC Investissement, qui se dit prêt à remettre au pot en cas de projets d'envergure, notamment en matière de croissance externe, LCV compte bien conserver son avance. D'autant que cette société emmenée par Philippe Thomas et François Dumoulin, respectivement P-dg et DG, bénéficie d'une antériorité sur le marché, d'une envergure nationale et d'un vrai savoir-faire. 

Mixer ouvertures de centres et acquisitions
« Déjà leader français, LCV souhaite maintenant devenir un leader européen, insiste l'investisseur. Pour ce faire, la société prévoit d'accélérer son développement en Allemagne, en Belgique et en Pologne, où elle a ouvert ses trois premiers centres, mais aussi dans d'autres pays comme le Canada. » Dans ce cadre, elle s'appuiera sur un mix entre ouvertures et acquisitions avec un seul objectif en tête : atteindre le meilleur maillage géographique possible. D'après nos sources, LCV, qui réalise aujourd'hui environ 3 M€ de ses 39 M€ de chiffre d'affaires à l'international, serait déjà en discussions sur des projets de croissance externe en Belgique, en Allemagne et au Canada.

Monter en puissance dans les services funéraires

Amaury Leleu, CM-CIC Investissement
« Cette PME dispose également d'un vrai levier de croissance sur la France, assure Amaury Leleu. Alors qu'elle réalise aujourd'hui 75 % de son activité dans la crémation collective, elle compte monter en puissance dans les services funéraires, en réponse à la demande de sa clientèle. Dans un marché où la place de l'animal au sein du foyer a beaucoup changé ces dernières années, elle prévoit, en effet, de renforcer ses positions dans la crémation individuelle, pour offrir une fin de vie plus digne aux animaux de compagnie et ainsi accompagner au mieux les familles dans le deuil. » Hors croissance externe, LCV, qui s'est lancé dans la crémation pour équidés sous la marque Horsia et est également présent dans l'édition et la commercialisation de logiciels auprès des vétérinaires depuis les acquisitions de Vetocom et Bourgelat, espère ainsi atteindre près de 60 M€ de chiffre d'affaires d'ici trois ans, dont une dizaine de millions d'euros hors de France. Et ce, avec 400, voire 450 salariés à cet horizon, contre 380 aujourd'hui.



Société cible ou acteurCOMPAGNIE DES VETERINAIRES (LCV - BULLE BLEUE) 
Acquéreur ou InvestisseurCM-CIC INVESTISSEMENT, Philippe Traisnel, Amaury Leleu 
Acquéreur Banquier d'Affaires / Conseil M&AVANDERSCHOOTEN CONSEIL, Benoît Vanderschooten 
Acq. DD Juridique et FiscaleLAMARTINE CONSEIL, Fabien Mauvais, Philippe Barouch, Camille Le Foyer de Costil 
Acq. DD SocialeLAMARTINE CONSEIL, Fabien Mauvais, Philippe Barouch, Camille Le Foyer de Costil 
Acq. DD FinancièreMAZARS FINANCIAL ADVISORY SERVICES, Frédéric Maurel, Amaury Dantressangle 
Société Avocat d'Affaires CorporateLAMARTINE CONSEIL, Fabien Mauvais, Philippe Barouch, Camille Le Foyer de Costil