Medisys se transmet


L'éditeur provençal d'un logiciel de gestion pour les professionnels des soins à domicile est cédé par son fondateur au trio Activa Capital, majoritaire, Turenne Capital et Guillaume Bouillot qui prend les rênes.

Bernard Chevalier passe la main après 28 ans à la tête de Medisys. Le fondateur et dirigeant de 59 ans de l'éditeur d'Aix-en Provence d'un logiciel de gestion pour les professionnels des soins à domicile et dans une moindre mesure des établissements pour personnes dépendantes, cède la grosse majorité de ses titres et la direction opérationnelle. Activa Capital, sorti récemment d'un autre éditeur, HR Path (lire ci-dessous), s'octroie une position très majoritaire, devant Turenne Capital qui étrenne ici son fonds Capital Santé 2 ayant atteint il y a quelques semaines un premier closing à 100 M€ (lire ci-dessous). « Même si nous restons investisseurs généralistes, nous avons décidé depuis cinq ans de nous concentrer notamment sur les services BtoB, et avons beaucoup regardé les logiciels. L'expérience réussie de HR Path, principalement intégrateur mais aussi éditeur, nous a permis d'apprendre sur ce secteur », explique Christophe Parier, associé d'Activa Capital.

Levier adapté à la stratégie de build-up

Christophe Parier, Activa Capital
L'ancien actionnaire unique conserve une participation, devant le nouveau président Guillaume Bouillot, qui fut l'un des fondateurs d'Eudonet vendu il y a deux ans (lire ci-dessous). « Guillaume connaissait bien à la fois Activa et Turenne puisque nous avions regardé plusieurs dossiers avec lui, confie Mounia Chaoui, directrice associé de Turenne Santé. Nous avons choisi de nous associer pour faire profiter l'entreprise de nos expertises complémentaires. » Comme souvent dans les opérations incluant l'arrivée d'un nouveau dirigeant actionnaire, et préfigurant des build-up, ce MBI repose sur un effet de levier modéré, inférieur à trois fois l'Ebitda. Le financement senior en deux tranches est apporté par Crédit du Nord, Crédit Agricole PACA et BNP Paribas.

Une vingtaine d'offres indicatives

Bernard Chevalier, Medisys
La transmission de Medisys, organisée par la banque d'affaires Edmond de Rothschild Corporate Finance, a pour origine le décès accidentel à l'été 2017 de Frédéric Chevalier, frère de Bernard, fondateur de l'entreprise de marketing HighCo et initiateur de TheCamp, campus dédié à l'innovation. Bernard est désormais disponible pour reprendre le flambeau de TheCamp. « Le processus de cession lancé il y a moins de six mois auprès de financiers et d'industriels a suscité beaucoup d'intérêt, notamment des fonds. Nous avons reçu une vingtaine d'offres indicatives et trois candidats ont été retenus pour la seconde phase », annonce Marguerite Mell, directeur exécutif chez Edmond de Rothschild Corporate Finance.

Près de 11 M€ de chiffre d'affaires

Mounia Chaoui, Turenne Capital
Dès sa création en 1991, Medisys a misé sur l'essor de la santé à domicile, et non sur le marché des Ehpad représentant aujourd'hui 3 % de ses revenus. Ses logiciels, accessibles essentiellement en mode Saas sur des tablettes ou téléphones, permettent aux professionnels du soin à domicile de planifier leur tournée, de suivre leur planning et d'y inscrire les soins effectués. L'éditeur de 90 salariés affiche une croissance à deux chiffres portant à près de 11 M€ le chiffre d'affaires en 2018 selon nos informations. Son LBO le valoriserait plus de dix fois son Ebitda, soit un ordre de grandeur entre 25 et 33 M€.

Croissance externe dans des métiers connexes

Sur son secteur, Medisys fait partie des tout premiers acteurs, derrière Apologic, racheté par Groupe Up en 2004, et devant des éditeurs comme Dicsit, dans le giron de Pharmagest depuis trois ans. Les nouveaux actionnaires comptent poursuivre le mouvement de diversification, déjà initié dans le domaine de la gestion d'installations (facility management) avec le rachat il y a deux ans d'ID2TEL (600 K€ de CA). Les soins d'infirmiers libéraux, mais aussi les services d'hygiène et de propreté, notamment dans le milieu médical, sont également en ligne de mire. Des discussions exploratoires ont déjà lieu avec plusieurs cibles potentielles. En revanche, la thèse d'investissement n'inclut pas d'acquisitions à l'étranger, sauf opportunités dans des pays frontaliers.


Société cible ou acteurMEDISYS 
Acquéreur ou InvestisseurPERSONNE(S) PHYSIQUE(S), Guillaume Bouillot, ACTIVA CAPITAL, Christophe Parier, Alexandre Masson, Frédéric Singer, Elliot Thiéblin, TURENNE CAPITAL, Mounia Chaoui, Grégory Dupas 
CédantFONDATEUR(S), Bernard Chevalier 
Acquéreur Banquier d'Affaires / Conseil M&ABRYAN GARNIER, Thibaut de Smedt, Pierre Lafitte, Alexandre Brestin 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration FiscaleALLEN & OVERY, Raphael. Bloch, HOGAN LOVELLS, Stéphane Huten, Paul Leroy, Alexandre Jeannerot, PAUL HASTINGS, Sébastien Crépy 
Acq. Avocats d'Affaires FinancementHOGAN LOVELLS, Alexander Prémont, Luc Bontoux, Adrien Gaudron 
Acq. DD Juridique et FiscaleHOGAN LOVELLS, Stéphane Huten, Paul Leroy, Alexandre Jeannerot 
Acq. DD SocialeHOGAN LOVELLS, Stéphane Huten, Paul Leroy, Alexandre Jeannerot 
Acq. DD FinancièrePWC TRANSACTION SERVICES, David Willems, Pierre-Mikhaël Voyer, Kévin Barrier 
Acq. Conseil StratégiquePMSI CONSULTING, Rémi de Guilhermier, Florence Royer, Lucinda Nicholson 
Cédant Banquier d'Affaires / Conseil M&AEDMOND DE ROTHSCHILD CORPORATE FINANCE, Philippe Duval, Marguerite Mell, Lucrèce d'Assignies, Aurélien Rivière 
Cédant Avocat Corporate - Structuration FiscaleLAMARTINE CONSEIL, Vincent Libaud 
VDD FinancièreEXELMANS, Stéphane Dahan, Manuel Manas, Matthieu Réglade, Philippe Pelet 
DetteCREDIT DU NORD, Bertrand Descours, Amandine Proux, CREDIT AGRICOLE ALPES PROVENCE (CAAP), Christophe Lejeune, Violaine Mahier, BNP PARIBAS (FINANCEMENT), Mathias Ronzeaud