Moustache Bikes enfourche un LBO bis


Trois ans après son OBO avec Initiative & Finance, le fabricant de vélos à assistance électrique est valorisé plus de 150 M€ par LBO France, soit 13 fois l’Ebitda 2018 de l’entreprise aux 50 M€ de chiffre d’affaires.

Moustache Bikes entame un nouveau cycle avec LBO France. L’entreprise créée dans la banlieue d’Epinal en 2011 par Emmanuel Anthonot et Grégory Sand signe la sortie d’Initiative & Finance qui détenait 55% de son capital depuis un OBO fin 2015 (lire ci-dessous). Entre-temps, le fabricant de vélos électriques haut de gamme a quasiment quadruplé son chiffre d’affaires et boosté son Ebitda qui a dépassé les 11 M€ en 2018. D’où l’appétit suscité par le process entamé par Lazard au printemps dernier. Le second tour a toutefois été resserré autour de 5 fonds, dont trois anglo-saxons peu familiers du terrain français. La dernière ligne droite s’est donc jouée entre deux usual suspects de la place, Naxicap Partners et LBO France, qui l’a remportée en déboursant quelque 13 fois l’Ebitda de la cible. « Cela peut paraître énorme, mais extrapolé sur la croissance 2019, le prix retombe à 10 fois l’Ebitda », justifie Vincent Briançon, partner de LBO France, qui signe là le huitième et dernier investissement du fonds mid cap White Knight 9. « D’autant que sur l’activité de Moustache Bikes, qui réalise l’assemblage de pièces pour ses vélos électriques, l’Ebitda équivaut à l’Ebit », précise l’associé de LBO France, qui estime avoir une forte visibilité sur la croissance de l’année en cours.

Chiffre d'affaires multiplié par 20 en 6 ans

Vincent Briançon, LBO France
Sur un marché du vélo électrique en pleine expansion, la PME de 80 personnes a réussi à écouler en 2018 27 000 bicyclettes haut de gamme vendues de 2 200 € à 8 000 € l’unité. En six ans, les ventes de Moustache – nom qui fait référence à la forme du guidon des premiers engins de la marque – sont passées de 2,5 M€ en 2012 à 50 M€, dont 40% dans les autres pays européens. C’est d’ailleurs sur la conquête de parts de marché à l’international que va devoir plancher LBO France pour accompagner la croissance de sa participation, qui est déjà parmi les leaders du segment premium en France, avec 17% de part de marché dans l’Hexagone. «  Le potentiel de croissance est encore très significatif sur le marché national où le vélo électrique ne représente encore que 11% des ventes de vélos » souligne Vincent Briançon, qui lorgne aussi vers  les pays d’Europe du Sud qui disposent d’un faible taux de pénétration du vélo électrique, « comme en Espagne et en Italie, contrairement à l’Allemagne où le taux d’adoption est plus important avec une concurrence plus forte. » A terme, la démocratisation de l’usage de ce mode de transport écologique devrait structurer le marché autour d’une offre moyenne gamme et d’une offre premium sur laquelle Moustache Bikes compte bien se faire une place de choix.

 



Société cible ou acteurMOUSTACHE BIKES 
Acquéreur ou InvestisseurLBO FRANCE, Vincent Briançon, Louis de Lummen, Jean Christophe Miège, Laurent Mabileau, Charles Béal, MANAGERS, Emmanuel Antonot, Grégory Sand 
CédantINITIATIVE & FINANCE, Matthieu Douchet, François Golfier 
Acquéreur Banquier d'Affaires / Conseil M&ALAZARD, Charles Andrez 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration FiscaleMAYER BROWN, Thomas Philippe, LAMARTINE CONSEIL, Olivier. Renault 
Acq. Avocats d'Affaires FinancementMAYER BROWN, Patrick Teboul 
Acq. DD Juridique et FiscalePWC SOCIETE D'AVOCATS, Yannick Olivier, Fabien Radisic 
Acq. DD FinancièreEY TS, Jean-François Nadaud, Guilhem de Montmarin, PWC TRANSACTION SERVICES, Stéphane Salustro 
Acq. Conseil StratégiquePARTHENON-EY FRANCE (EX OC&C FRANCE), Guy-Noël Chatelin, PWC STRATEGY&, Pascal Ansart 
Managers Conseil FinancierOLORYN PARTNERS, Eric Lesieur 
Managers Avocat d'AffairesSEKRI VALENTIN ZERROUK (SVZ) , Franck Sekri 
Opération liéeLBO MOUSTACHE BIKES jeudi 26 novembre 2015