Prochimir s'assemble à un industriel


  
Soutenu en minoritaire par CM-CIC Investissement depuis 2014, le fabricant vendéen de films adhésifs thermocollants aux 30 M€ de revenus rejoint le géant français de la chimie Arkema pour une valorisation supérieure à 50 M€. 

Prochimir a choisi de s'adosser un industriel dans un soucis d'expansion géographique. Le fabricant vendéen de films adhésifs thermocollants vient d'être racheté par le géant français de la chimie Arkemapar l'intermédiaire de Bostik, sa filiale spécialisée dans la fabrication de colle et d'adhésifs. Selon nos informations, la valorisation de l'opération serait supérieure à 50 M€. Le président, Vianney Lescroart, et le directeur général, Jérôme Alexandre cèdent leur participation évaluée à environ 60 %. Pour rappel, le duo avait récupéré la majorité du capital en 2014, prenant le relais de MBO Partenaires. A l'époque, CM-CIC Investissement avait accompagné le management et s'était arrogé le solde des titres contre 3,65 M€.

Des offres d'industriels internationaux

Thibaut de Monclin, Oaklins
Les actionnaires cédants ont mandaté l'équipe d'Oaklins pour une recherche de partenaire orientée vers les stratégiques. Des offres provenant d'industriels en France, en Europe et aux Etats-Unis ont été formulées. A l'issue des enchères, Arkema s'est rapidement détaché de ses concurrents. Le closing de la transaction devrait intervenir au quatrième trimestre 2019. « Après avoir été sollicités cette année dans un contexte de marché en consolidation, les managers de Prochimir ont souhaité rapprocher la société d’un géant du secteur afin de passer à la taille supérieure notamment par la conquête de nouveaux marchés », explique Thibaut de Monclin, Managing Partner d'Oaklins France. Créé à Pouzauges en Vendée par Alex Goupille en 1990, Prochimir a effectué un recentrage stratégique de son activité, il y a 7 ans, vers les films techniques. 

Une croissance annuelle supérieure à 10 %

Thierry Le Henaff, Arkema
Aujourdui, le groupe employant 85 personnes fabrique et commercialise des films adhésifs termocollants. Ses produits sont, notamment, destinés aux secteurs de l'automobile, du bâtiment, du textile et de la santé. L'outil industriel comprend un site en France mais également un site aux Etats Unis depuis l'acquisition en 2018 de Blueridge Films, une société basée en Virginie, dans la région de Richmond (lire ci-dessous). En croissance de plus de 10 % par an, Prochimir a clôturé l'exercice 2018 par un chiffre d'affaires de 30 M€ soit plus du double par rapport à l'entrée de CM-CIC Investissement. En intégrant la société vendéenne, Bostik se dote de nouvelles compétences dans les solutions thermo-adhésives de spécialités. Racheté en 2015 par Arkema à Total, le nouveau propriétaire a généré, l'an dernier, des revenus de 2,024 Md€ représentant près de 23 % des revenus globaux du groupe présidé par Thierry Le Hénaff. La volonté du géant français de la chimie est de faire passer ce chiffre à 33 % à l'horizon 2023. Le jour de l'annonce du rachat, son cours de bourse s'est déprécié de 1,24 % à 84,50 €par action. 


Société cible ou acteurPROCHIMIR 
Acquéreur ou InvestisseurARKEMA, BOSTIK 
CédantCM-CIC INVESTISSEMENT, Hugues des Garets, Fanny Hibon, MANAGERS, Vianney Lescroart, Jérôme Alexandre 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration FiscaleDECHERT, Ermine Bolot-Massé, Pierre-Henri Brieau 
Cédant Banquier d'Affaires / Conseil M&AOAKLINS, Thibaut de Monclin, Ghislain De Feydeau, Salah Ben Hamoudi 
Cédant Avocat Corporate - Structuration FiscaleLAMARTINE CONSEIL, Fabien Mauvais, Emma Thibaud, 1897 AVOCATS, Clémence Baron 
VDD FinancièreKPMG TS, Arnaud Colas, Mathieu Audureau 
Cédant Conseil Environnement, DD ESGERM GROUP, Julie de Valence, Amandine Carrage 
Opération liéeLBO PROCHIMIR vendredi 28 novembre 2014