CONTROLE PAR NAXICAP, KODEN SE PREPARE A DES BUILD-UP

 

La stratégie offensive de build-up menée par Koden est fortement consommatrice de cash. Naxicap Partners, son actionnaire majoritaire depuis fin 2014, a donc jugé utile de procéder à un refinancement. L’opération s’est traduite par la levée d’une dette senior (tranche A et B) de 140 M€ co-arrangée par HSBC et Banque Palatine. Elle permet de rembourser l’unitranche contractée il y a trois an et demi, au moment du LBO du groupe spécialisé à l’origine dans la vente, la maintenance et le financement de solutions d’impression. Ce refinancement s’accompagne de la sécurisation d’une une ligne de croissance externe de 40 M€. Globalement, Koden profite aussi de cette double opération pour abaisser le coût de sa dette à environ 4 % par an. L’endettement ressort avec un levier légèrement inférieur à 4,5 fois son Ebitda. Né de la réunion de Desk et de HLF en 2014 sous le nom de BSC (qu’il vient d’abandonner pour sa dénomination actuelle), Koden a été agrémenté de dix build-up depuis sa reprise par Naxicap. Des opérations de croissance externe qui lui ont permis de s’adjoindre 60 M€ de revenus additionnels pour afficher désormais 170 M€ de chiffre d’affaires pro forma. Mais le groupe ne compte pas s’arrêter là, puisque Koden espère atteindre la barre des 250 M€ de ventes d’ici trois ans. Pour cela, il dispose déjà de plusieurs cibles pour des acquisitions. Celles-ci devraient lui permettre de renforcer son maillage déjà composé de 60 agences réparties sur le territoire national ou de diversifier son offre pour moins dépendre des imprimantes et s’imposer réellement comme un prestataire multi-services des TPE, PME et ETI tricolores. 


Conseil juridique cible : Lamartine Conseil (Stéphane Rodriguez, Agathe Fraiman) • Dette senior : Banque Palatine (Thierry Jay, Pascal Augé-Cabanier), HSBC France (Rodolphe de Tinguy), CIC, Crédit Agricole, Crédit Mutuel Arkéa

Source : Capital Finance
Rubriques : Transactions – Refinancement
N° 1332 du 25 juin 2018