DAGARD EST REPRIS PAR SON ANCIENNE FILIALE IBERIQUE


 

L’histoire de Dagard et de son ex-filiale portugaise Purever Group est détonante. Puisque c’est cette dernière, qui 17 ans après son spin-off, se porte aujourd’hui acquéreuse de son ancienne maison mère. Elle offre ici une porte de sortie à Initiative & Finance et Bpifrance, qui contrôlaient environ 70 % de cet industriel tricolore depuis 2014. Ils l’avaient repris aux côtés de son management (30 %) au groupe Windhurst Industries, alors en difficultés. Fabricant de panneaux-sandwichs pour chambres froides, isothermes ou salles blanches, Dagard réalisait à l’époque 72 M€ de revenus. Sous l’impulsion d’Initiative & Finance et de Bpifrance, cet industriel basé dans la Creuse, qui dispose également d’un site de production dans l’Allier, a vu son chiffre d’affaires grimper à 79 M€ en 2017, notamment grâce à un investissement de plus de 3 M€ alloué à la modernisation de son outil industriel. Sur le dernier exercice, son Ebitda a légèrement fléchi à cause de fluctuations des matières premières servant à fabriquer ses panneaux-sandwichs. Cependant, Purever Group a valorisé Dagard sur la base d’un EBE compris entre 5,5 et 6 M€, c’est-à-dire retraité de ces problèmes d’approvisionnement. Remportant ici un processus piloté par UBS et restreint à une demi-douzaine de bidders stratégiques, il disposait d’un avantage vis-à-vis de ses concurrents puisque son dirigeant-actionnaire, Luis Borges, connaissait bien le management de Dagard pour avoir travaillé pour ce dernier jusqu’en 2001. En effet, son groupe portugais fabriquant des produits similaires (exceptés les panneaux pour salles blanches) n’était autre qu’une filiale de Dagard jusqu’à cette date. Avec l’aide de 3i, Luis Borges avait repris l’entité ibérique au groupe français, alors contrôlé par Apax et Chequers. Aujourd’hui soutenu par des family offices portugais, Purever Group affichait un chiffre d’affaires 60 M€ l’an passé. 


Conseils investisseurs : due diligence financière : PricewaterhouseCoopers (Maxence Pleynet, Philippe Chavane, Arnaud Thibésart) ; juridique : PwC Société d’Avocats (Serge Cambie, Pauline Fournier, Edouard Berthier) • Conseils cédants : financier : UBS (Jérôme Pin, Julien Donarier, Daniel Hernandez) ; juridique : Lamartine Conseil (Gary Levy, Agathe Fraiman) ; due diligence financière : Deloitte (Philippe Serzec, Delphine Dupuy)

Source : Capital Finance
Rubriques : Transactions – LBO
N° 1325 du 7 mai 2018