EURAZEO PME VA DEVENIR L'ACTIONNAIRE MAJORITAIRE DE SHARK
 



Naxicap Partners a tranché sur l’avenir de Shark, ou plus précisément sur celui de sa holding de tête, 2RH, qu’il contrôle depuis 2015. A l’issue d’un processus de vente piloté par Canaccord Genuity, l’investisseur a choisi l’offre d’Eurazeo PME – Apax Partners et Alpha Private Equity étaient aussi les rangs. Si le vainqueur des enchères a vocation à être actionnaire majoritaire du fabricant d’accessoires de protection pour la pratique de la moto, le cédant gardera une position minoritaire, en réinvestissant via un autre fonds. Ce nouveau LBO porterait la valeur d’entreprise de 2RH - dont l’Ebitda s’élève à 16 M€ - à un montant qui serait supérieur à 150 M€. Du côté du financement, Eurazeo a choisi une solution quelque peu originale, puisqu’il a mis en place une structure de type « first loss/second loss » - dans laquelle une tranche C (fournie par Alcentra) a été subordonnée à une TLB (livrée par Bank of Ireland) au sein d’un même contrat de crédit.

L’opération vient consacrer la remontée en puissance de Shark. A son rachat par Naxicap auprès de Perceva, le fabricant réalisait 65 M€ de chiffre d’affaires. Il en a généré quelque 100 M€, en 2017. Ses produits, qu’il fabrique dans ses usines portugaise et thaïlandaise, sont distribués dans 70 pays. Shark est réputé pour jouer la carte de la segmentation de son offre, entre ses différents produits, selon son type de clients. L’acquisition de Cairn, en 2016, lui avait permis de disposer d’un catalogue plus fourni dans l’outdoor. Et il s’est lancé dans la vente d’accessoires de protection pour le cyclisme, dès cette année. A présent, Shark veut continuer son internationalisation, que ce soit en Europe (premier marché européen de la moto) que sous d’autres cieux. « La société a les moyens de doubler son chiffre d’affaires en ne comptant que sur la croissance interne en cinq ans. Mais avec des acquisitions bien ciblées, ce parcours peut être fait en deux ans », ose un connaisseur de la société.


Eurazeo PME : Erwann Le Ligné, Cécile Gillet, Mathieu Betrancourt, Florent Thiry • Naxicap Partners : Angèle Faugier, Philippe Predhumeau, Hugues Martin-Montchalin • Conseils investisseurs : financier : Messier Maris & Associés (Driss Mernissi, Laura Scolan) ; juridique : DLA Piper (Xavier Norlain, Maud Manon, Fanny Combourieu), due diligences : financière : KPMG Transaction Services (Mohamed Macaigne, Jérémy Madaule), stratégique : Advancy (Stéphane Blanchard, Luc Régnard, Sanaa Lebbar) • Conseils cédants : financier : Canaccord Genuity (Olivier Dardel, Denis Vidalinc, Dimitri Prouvost, Erwan Robertet, Mohamed Sagou) ; juridique : Lamartine Conseil (Olivier Renault, Stéphane Rodriguez, Ugo Audouard), due diligences : financière : Eight Advisory (Christophe Delas, Aurèle Imbault), stratégique : Parthenon-EY (Henri-Pierre Vacher, Frédéric Fessart, Adrian Bocher), environnementale : ERM (Julien Famy, Julie de Valence) • Conseils cible : financier : The Silver Company (Stéphane Argyropoulos) ; juridique : Desfilis & McGowan (Isabelle Buffard-Bastide) • Dette senior : Bank of Ireland, Alcentra

Source : Capital Finance
Rubriques : Transactions – LBO
N° 1330 du 11 juin 2018