GRIS DECOUPAGE POURSUIT SON PARCOURS DANS LE NON COTE



Après six opérations menées avec l’Institut Lorrain de Participation (ILP), son partenaire financier depuis trente ans, le groupe industriel familial Gris Découpage ouvre un nouveau chapitre de son histoire dans le non coté. Il vient en effet de s’ouvrir à Société Générale Capital Partenaires (lead) et à BNP Paribas Développement – lesquels misent conjointement entre 10 et 15 M€ pour s’imposer comme minoritaires de référence aux côtés de la famille Gris. Le fabricant de composants mécaniques et de rondelles de fixation enregistre ainsi la sortie d’ILP, mais aussi d’Andera Partners, qui était entré lors de la recomposition capitalistique de 2014. Céline Gris, dg depuis 2012 et fille cadette de Francis Gris – le fondateur –, profite de cette nouvelle opération pour se reluer. Elle est accompagnée par six managers, qui font leur apparition au capital. Fondé en 1984, Gris Découpage commercialise ses produits auprès de clients issus des industries automobiles, du bâtiment ou encore des machines agricoles, tels Renault, Audi, BMW, Manitou ou encore Miele. L’an dernier, il a réalisé 44 M€ de chiffre d’affaires, pour une marge d’Ebitda comprise en 15 et 20 %. Une activité qu’il espère continuer à faire croître en augmentant ses capacités de production.


Société Générale Capital Partenaires : Stéphane Mary, Victor Regnier • BNP Paribas Développement : Michel Allemand • Conseils investisseurs : due diligence financière : PricewaterhouseCoopers (Jean-Luc Cacciatore) ; juridique : PwC Société d’Avocats (Valérie Fluck, Jessica Hess) • Conseils cédants : due diligence financière : Eight Advisory (Fabien Thieblemont, Nabil Saci) ; juridique : Lamartine Conseil (Maxime Dequesne, Pierre Lagresle) • Dette senior : CIC, BNP Paribas, Banque Populaire, Caisse d’Epargne

Source : Capital Finance
Rubriques : Transactions – LBO
N° 1343 du 15 octobre 2018