LA BARRIERE AUTOMATIQUE VERROUILLE SON CAPITAL


Six ans après son OBO avec Initiative & Finance, le dirigeant du spécialiste lyonnais, de 20 M€ de revenus, reprend les commandes en sponsorless.

Après avoir ouvert son capital à un fonds minoritaire fin 2011 pour financer sa croissance, La Barrière Automatique le referme aujourd’hui autour d’un actionnariat familial mené par le dirigeant Grégoire  Harhoura, qui associe un cercle de managers clés. Initiative & Finance signe sa sortie après six ans d’accompagnement, pendant lesquels l’entreprise a connu une forte croissance qui l’a mené de 12 M€ de chiffre d’affaires en 2011, à 20 M€ prévus en 2018, avec un Ebitda de 3,5 M€. Des performances qui lui ont permis de rembourser quasi-intégralement la dette senior du précédent montage et d’envisager une nouvelle opération entièrement sponsorless. « L’objectif du dirigeant était de se reluer au capital, et le quantum de la dette senior levée, même en restant très raisonnablement en dessous d’un levier de 3,5 fois l’Ebitda, a permis de se passer d’un mezzaneur », explique Sandrine Chouard (photo ci-dessous), associé d’Axys Finance, qui a accompagné Grégoire Harhoura dans la structuration de l’opération. Le dirigeant, qui a repris l’entreprise familiale en 2000, alors qu’elle n’était qu’une TPE d’1 M€ de chiffre d’affaires a réussi à la transformer en quelques années en belle PME avec une présence à l’export depuis 2009, que le dirigeant compte intensifier dans les prochains mois.

Barrières design contre les attentats

Positionnée historiquement sur les barrières autoroutières dégondables (qui représentent plus du quart  de ses revenus), l’entreprise a innové sur sa gamme de produits ces deux dernières années et a déployé une nouvelle gamme de haute sécurité, brevetée. Grâce au rachat des actifs haute sécurité de la société MBPS en avril 2017, elle adresse désormais le marché des solutions de protection anti-attentats, et a réalisé son 1er crash test de borne escamotable avec succès en juin 2018, en arrêtant un poids lourd de 7,5 tonnes lancé à 80km heure. Avec les nouvelles contraintes de sécurisation de l’espace public, l’entreprise a planché sur des concepts novateurs pour l’élaboration de bornes fixes design et dépolluantes pour amoindrir l’effet anxiogène de ces nouveaux éléments de mobilier urbain. Pour répondre à ces objectifs de croissance, le groupe a agrandi ses locaux de Limonest portés à 4600m² pour doubler ses capacités de production, soit produire plus de 12 000 barrières par an. En parallèle, l’atelier a été organisé en Lean management pour l’ensemble de sa production.


Société cible ou acteur : La Barrière Automatique
Acquéreur ou Investisseur : Managers, Grégoire Harhoura 
Cédant : Initiative & Finance 
Acquéreur Banquier d'Affaires / Conseil M&A : Axys Finance, Didier Izabel, Sandrine Chouard 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration Fiscale : Berrucaz & Associés, Stéphane Berrucaz, Géraldine Garbit 
Cédant Avocat Corporate - Structuration Fiscale : Lamartine Conseil, Fabien Mauvais 
Dette : LCL, Xavier Grossiord, Florence Darves-Blanc, Jean-François Oger, Banque Populaire Rhone-Alpes (Bpaura), Bérengère Esparcieux, Geoffrey Longo, Société Générale (Financement), Mathieu Macé, Aude Mengual 
Dette Avocat : Cards Avocats, Chucri Serhal 
Opération liée : LBO La Barrière Automatique vendredi 06 janvier 2012