LABORATOIRE GRAVIER QUITTE NAXICAP POUR...


Le pionnier des produits d’hygiène et de cosmétique bio mise sur 50 M€ de revenus en s'associant à Ekkio Capital, lequel prend le relais de Naxicap Partners et devient majoritaire.

Le bio a le vent en poupe et Laboratoire Gravier compte bien en profiter. Soutenu par Naxicap Partners depuis 2010, lequel avait injecté 2 M€ contre 25 % du capital, le fabricant de produits d’hygiène et de cosmétique, mais aussi de produits d’entretien de la maison, tous bio, affiche aujourd’hui 10 M€ de revenus et recompose son capital. Ekkio Capital, qui avait déjà regardé le dossier il y a huit ans, a saisi l’opportunité de mettre la main sur 60 % du capital au côté du dirigeant et fils du fondateur, Jean-François Gravier. Les termes de l’opération ne sont pas disclosés.

Un marché en mutation

En huit ans, le potentiel de séduction de Laboratoire Gravier a considérablement augmenté. La société n’a pas eu l’opportunité de réaliser des acquisitions comme elle avait pu en avoir le projet. « En revanche, elle s’est professionnalisée, « industrialisée » notamment avec la construction de sa nouvelle usine de Lussan, souligne Dominique Frances, directeur de participations chez Naxicap. Elle a également progressé dans ses gammes avec le lancement d’une ligne « sans conservateur » qui lui a ouvert les portes des pharmacies ». Parallèlement, le marché a lui aussi évolué. Si, en 2010, le segment des produits d’hygiène et de beauté bio constituait un secteur de niche, il n’en va plus tout à fait de même. « Les consommateurs sont de plus en plus avertis et le marché est de plus en plus porteur, observe le financier sortant. Lorsque nous avons mis la société sur le marché, elle a suscité beaucoup d’intérêt. » Parmi les industriels et les fonds entrés dans le process orchestré par Potomac CF, Ekkio a vu sa pugnacité récompensée.

Viser 50 M€ de chiffre d’affaires

Doté d’un site de production de 3700 m2, aux normes HQE, Laboratoires Gravier a quasi doublé de taille en huit ans sans dévier de sa ligne, celle d’un puriste du bio qui exclut parfums de synthèse, colorants, conservateurs, OGM ou éléments issus de l’industrie pétrochimique, et ne teste pas ses produits sur des animaux. « La base de Laboratoire Gravier est solide et peut porter un ambitieux projet de développement, estime Nicolas Beaugendre, directeur associé chez Ekkio Capitalqui compte bien accompagner la société dans la transformation qui la portera à 50 M€ de chiffre d’affaires. Selon l’investisseur, le timing est parfait avec un marché du bio qui ne cesse de gagner du terrain (de l’alimentaire à la cosmétique, puis aux produits d’entretien), et qui devrait, en plus, se structurer et voir émerger ses leaders. « Nous allons renforcer l’équipe de direction en recrutant un DG au profil complémentaire de celui de Jean-François Gravier, qui est pharmacien, dans la perspective de donner les moyens à l’entreprise d’accélérer sa croissance, laquelle devrait passer de 10 à 20 % annuels, de continuer à innover, de se développer à l’international… » Laboratoire Gravier emploie aujourd'hui 45 personnes.



Société cible ou acteur : Laboratoire Gravier
Acquéreur ou Investisseur : Ekkio Capital, Nicolas Beaugendre, Fondateur(s), Jean-François Gravier 
Cédant : Naxicap Partners, Fondateur(s), Jean-François Gravier 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration Fiscale : Squire Patton Boggs, Charles Fabry, Dorothée Chautard 
Acq. DD Juridique et Fiscale : D'ornano & associés, Raphaëlle d'Ornano
Acq. DD Financière : Oderis Consulting, Aurélien Vion 
Acq. Conseil Stratégique : Guillaume Bakouch 
Acq. DD Autres : Essential Consulting, Reference DSI 
Cédant Banquier d'Affaires / Conseil M&A : Potomac Capital Conseil, Sébastien Drouot, Ahmed Soibah-Eddine 
Cédant Avocat Corporate - Structuration Fiscale : Lamartine Conseil, Cédric Sapède 
VDD Financière : Deloitte Finance (TS), Philippe Serzec, Julie Demangel, Romain Lepan, Adrien Tawegoum, Roxane Le Saux 
Opération liée : Capital Développement Laboratoire Gravier jeudi 07 octobre 2010