TROPICAL FOREST PARK S'AVENTURE DANS LE CAPITAL INVESTISSEMENT


Pour développer de nouveaux projets via des rachats ou des créations, l'exploitant de sites touristiques dans les DOM-TOM fait monter ses cadres clés à son capital et accueille Bpifrance et Trocadero Capital Partners à l'occasion d'un MBO primaire.

Nouveaux compagnons de route pour Tropical Forest Park. Fondé en 1998 par Angélique et Franck Chaulet à la suite de la reprise du zoo des Mamelles en Guadeloupe, cet exploitant de sites touristiques dans les DOM-TOM qui a, depuis, étoffé son périmètre avec le zoo de Guyane, le Jardin de Balata (jardin botanique de Martinique) et le zoo de Martinique, s'était jusqu'ici développé sur fonds propres ainsi que par le biais de subventions. Désormais, il n'avancera plus seul. Pour continuer à promouvoir le tourisme dans les Antilles françaises, ce groupe, qui repense et réaménage les sites qu'il reprend, vient, en effet, de faire monter à son capital ses cadres cléset d'y accueillir Bpifrance et Trocadero Capital Partners. Piloté par la boutique Blue Partners Finance, ce MBO primaire, dont le montant n'est pas dévoilé, s'appuie sur une dette levée auprès de la Bred et de la Caisse d'Epargne CEPAC.

Plus de 400 000 visiteurs par an

Tropical Forest Park a réussi un pari risqué ; dynamiser et rendre incontournables des sites qui étaient, pour certains, tombés en désuétude, voire considérés comme à fuir par les guides touristiques. Et ce groupe, qui accueille désormais plus de 400 000 visiteurs par an, nourrit bien d'autres projets. « Tropical Forest Park, qui enregistre plus de 15 % à 20 % de croissance cette année notamment grâce à l'arrivée de nouvelles compagnies aériennes dans les DOM-TOM (Norwegian et Level) et au retour des croisiéristes à la Martinique et en Guadeloupe, réfléchit à de nouveaux rachats de sites ou créations », confirme Jessica Barbé (photo ci-contre), directrice de participations du pôle tourisme & loisirs de Bpifrance.

Doubler de taille d'ici quatre ans

D'après nos sources, le groupe qui demeure majoritairement détenu par ses dirigeants-fondateurs, s'intéresserait aux parcs animaliers et plus largement aux attractions touristiques, ainsi qu'aux activités d'hôtellerie. Et ce, prioritairement en Guadeloupe, Guyane et Martinique. « La Réunion viendra éventuellement dans un second temps », indique Jessica Barbé. Employant un peu moins de 50 personnes entre ses quatre sites - tous rentables -, Tropical Forest Park, qui reste discret sur ses performances financières, espère doubler son chiffre d'affaires d'ici quatre ans.



Société cible ou acteur : Tropical Forest Park
Acquéreur ou Investisseur : Bpifrance Investissement, Jessica Barbé, Serge Mesguich, Trocadero Capital Partners, Benjamin Fougerat, Loïc Jouan, Managers, Angélique Chaulet, Franck Chaulet 
Acquéreur Banquier d'Affaires / Conseil M&A : Blue Partners Finance, Nicolas Elbaz 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration Fiscale : Lamartine Conseil, Fabien Mauvais, Camille Le Foyer de Costil 
Acq. DD Financière : KPMG TS, Arnaud Colas, Mathieu Audureau 
Société Avocat d'Affaires Corporate : Blum & Associés, Jean-Marc Blum 
Dette : Bred Banque Populaire, Yann Cassius, Edith Douris-Allanou, Boris Bordier, Tanguy Mejat, Gregoire Theunynck, Arnaud Celier, Caisse d'Epargne Cepac, Johannes Lock, Hugo Vedrune