UNITHER BOUCLE SON QUATRIEME LBO


Comme attendu, le sous-traitant pharmaceutique, réalisant 260 M€ de chiffre d'affaires, est repris auprès d'Equistone Partners par Ardian et deux co-investisseurs, Keensight Capital et Parquest Capital, qui le valoriseraient 675 M€.

Après trois LBO successifs, Unither en reprend une nouvelle dose. Probablement la dernière. Comme annoncé en novembre dernier, le sous-traitant pharmaceutique, passé depuis 2000 par les portefeuilles de Syntegra Capital, Parquest Capital, puis d'Equistone Partners, rejoint le giron d'Ardian, qui le valoriserait 675 M€. Co-pilotée par les équipes d'Axys Finance, Lazard et BNP Paribas, cette opération, qui comme l'indiquait, en novembre dernier, Sandrine Chouard, partner chez Axys Finance, « a la particularité d’avoir été drivée par le management et ses conseils du début à la fin », s'appuie sur une dette fournie par BNP Paribas, CA-CIB et Natixis. Elle bénéficie, par ailleurs, du soutien de deux co-investisseurs : Keensight Capital et Parquest Capital, dont l'entrée était évoquée dès le début des négociations exclusives avec Ardian. 

La Chine, un marché naissant pour Unither

« Nous avons été sélectionnés par le management - emmené par Eric Goupil - pour notre expertise sectorielle dans la santé, en particulier sur le secteur des CDMO (contract development manufacturing organization), explique Magdalena Svensson, partner chez Keensight Capital. Mais aussi pour notre capacité à accompagner le groupe dans la poursuite de son développement international, notamment aux États-Unis, où il souhaite consolider ses positions, et en Chine, où il dispose depuis peu d'une filiale. » D'autant qu'il s'agit d'un marché naissant pour le groupe, spécialisé dans la production d'unidoses stériles. « Jusqu'à il y a quelques mois, le développement et la fabrication de produits pharmaceutiques pour le compte des laboratoires n'étaient pas autorisés par la règlementation chinoise », précise Magdalena Svensson. 

Long parcours avec Parquest Capital

D'où l'importance pour Unither de s'appuyer sur des partenaires bien implantés localement. Et c'est précisément ce que lui apportent Ardian et Keensight Capital à travers leurs réseaux internationaux. De son côté, Parquest Capital renouvelle aujourd'hui sa confiance à un groupe qu'il connait particulièrement bien, pour y avoir déjà investi à deux reprises. D'abord en majoritaire en 2006, puis en minoritaire aux côtés d'Equistone Partners et de ses co-investisseurs de l'époque - CM-CIC Investissement et Picardie Investissement - en 2011. « Après ce long parcours aux côtés d'Unither et de son équipe de management, nous restons convaincus que le groupe a encore beaucoup de choses à écrire, notamment à l'international, en conservant sa stratégie de spécialiste de l'unidose », insiste Laurence Bouttier, directrice associée chez Parquest Capital. 

260 M€ de chiffre d'affaires en 2016, contre 160 M€ en 2011

Créé en 1993 suite à la reprise d'un site de production de Sanofi à Amiens, Unither, qui a vu son chiffre d'affaires passer de 160 M€ à 260 M€ entre 2011 et 2016, avec une performance opérationnelle quasiment multipliée par deux sur la période, n'a pas lésiné sur son développement ces dernières années. Sous l'égide d'Equistone Partners, et notamment de l'équipe de Guillaume Jacqueau, le groupe a, en effet, pris son essor aux États-Unis avec le rachat de l'usine new-yorkaise de la biopharma belge UCB et de ses 250 salariés. Il a, en outre, renforcé ses positions sur le marché brésilien - où il intervenait depuis 2011 via sa filiale commerciale Unither do Brasil - en mettant la main sur le façonnier pharmaceutique familial Mariol Industrial. D'un point de vue produits, il a également développé de nouvelles unidoses, en particulier en ophtalmologie à l'aide de sa technologie phare Blow-Fill-Seal (BFS), laquelle constitue une véritable barrière à l'entrée sur le marché.

Poursuivre la croissance interne et les acquisitions

 Et Unither, qui regroupe désormais plus de 1 300 personnes dans le monde à travers six sites de production et un centre de R&D situés en France, aux États-Unis et au Brésil, veut aller encore plus loin. Comme l'explique Mathieu Antonini, managing director d'Ardian Mid-Cap Buyout, « il vise désormais une position de leader mondial avec un chiffre d'affaires proche de 400 M€ à horizon cinq ans. » Si les États-Unis et l'Asie font partie de ses priorités, Unither n'oubliera pas non plus l'Europe, où il compte renforcer son leadership, ni l'Amérique du Sud. « Pour poursuivre et accélérer davantage son développement international, Unither s'appuiera à la fois sur la croissance organique et la croissance externe », précise Mathieu Antonini. Le groupe, qui, outre ses unidoses stériles, fabrique également des liquides non stériles, des sticks-packs liquides et des médicaments solides ou semi-solides pour l'industrie pharmaceutique et des médicaments génériques, restera, en somme, fidèle à sa stratégie de développement historique.

Société cible ou acteur : Unither
Acquéreur ou Investisseur : Ardian (Mid Cap Buy Out et Expansion), Philippe Poletti, Mathieu Antonini, Alexandre Vannelle, Corentin Lacourte, Edmond Delamalle, Keensight Capital, Pierre Rémy, Magdalena Svensson, Guillaume Lefebvre, Nicolas Ulrich, Parquest Capital, Denis Le Chevallier, Laurence Bouttier, Vincent Warlop, Camille Ronsin, Managers, Eric Goupil 
Cédant : Equistone Partners, Guillaume Jacqueau, Stanislas Gaillard, Thierry Lardinois, Parquest Capital, CM-CIC Investissement
Acquéreur Banquier d'Affaires / Conseil M&A : Edmond de Rothschild CF, Christian Ménard, Laure Klein, Rothschild & Co, Laurent Baril, Robert Rozemulder 
Acquéreur Avocat Corporate - Structuration Fiscale : DLA Piper, Xavier Norlain, Bertrand Lévy, Matthieu Aublé, Goodwin, Maxence Bloch, Benjamin Garçon, Aurélien Diday 
Acq. Avocat d'Affaires Fiscal : DLA Piper, Guillaume Valois, Emilie Renaud 
Acq. Avocats d'Affaires Financement : Latham & Watkins, Xavier Farde, Carla-Sophie Imperadeiro 
Acq. Avocat d'Affaires Concurrence : DLA Piper, Edouard Sarrazin, Julien Farhi 
Acq. DD Juridique et Fiscale : DLA Piper, Xavier Norlain, Bertrand Lévy, Matthieu Aublé, Guillaume Valois, Emilie Renaud 
Acq. DD Sociale : DLA Piper, Jérôme Halphen 
Acq. DD Financière : Deloitte Finance (TS), Sami Rahal, Frédérique Lévêque-Chenevoy, Robert Causee 
Acq. Conseil Stratégique : The Boston Consulting Group (BCG), Olivier Wierzba, Marc Becker, Aymeric Le Renard 
Cédant Banquier d'Affaires / Conseil M&A : Axys Finance, Didier Izabel, Sandrine Chouard, Lazard, Nicolas Constant, François Guichot-Perere, Frédérik Rothenburger, BNP Paribas CF, Sylvina Mayer, Michael Nebot, Elena Coluccelli, Marie-Charlotte Bonnemay 
Cédant Avocat Corporate - Structuration Fiscale : Paul Hastings, Olivier Deren, Sébastien Crépy, Valentin Savage 
VDD Juridique et Fiscale : Arsene Taxand, Frédéric Teper, Olivier Janoray 
VDD Financière : Eight Advisory, Pascal Raidron, Katia Wagner, Cyrille Palitzyne 
Cédant Conseil Stratégique : Roland Berger, Patrick Biecheler, Pierre-Antoine Bodin 
Société Avocat d'Affaires Corporate : Lamartine Conseil, Olivier. Renault, Fabien Mauvais 
Dette : BNP Paribas (Financement), Crédit Agricole CIB (Financement), Natixis
Dette Avocat : Gide, Éric Cartier–Millon 
Opération liée : LBO Unither jeudi 13 octobre 2011