Actualités

Revues de presse

SILEANE accueille ses premiers fonds

Publié le : 27/01/2023 27 janvier janv. 01 2023
Enregistrant 25 M€ de chiffre d’affaires, l’entreprise de robotique 4.0 souhaite accélérer son ac...

​Le groupe OFF ouvre son capital 

Publié le : 27/01/2023 27 janvier janv. 01 2023
Nouvelle page. La société lyonnaise spécialisée dans la distribution d’objets informatiques et hi...

SILEANE accueille à son capital le Fonds FRANCE NUCLEAIRE accompagné de GARIBALDI PARTICIPATIONSet de l’EIC Fund

Publié le : 26/01/2023 26 janvier janv. 01 2023
Fondé en 2002 à Saint-Etienne par Hervé Henry, le groupe SILEANE, acteur de référence sur le marc...

Ouverture du capital du Groupe OFF à un pool d’investisseurs

Publié le : 19/01/2023 19 janvier janv. 01 2023
Créé en 2010 et basé à Lyon, le groupe OFF est organisé autour de ses 2 sociétés phares : TRAX DI...
Publication du panorama des cessions-acquisitions de PME dans le secteur de la Santé

Publication du panorama des cessions-acquisitions de PME dans le secteur de la Santé

Publié le : 05/12/2022 05 décembre déc. 12 2022

L’insolente attractivité des PME du secteur de la santé

Après une année 2021 record, marquée par la sortie progressive de la crise sanitaire et le rebond de l’activité économique, le marché des transmissions confirme sa résilience dans le secteur de la santé au premier semestre 2022, enregistrant des résultats supérieurs à ceux qui avaient été constatés avant la crise sanitaire, en dépit de la dégradation de la conjoncture économique et des perspectives de croissance.

Au total, notre panorama recense 66 opérations de transmission réalisées dans le secteur de la santé au cours du premier semestre 2022. Un niveau bien supérieur à ceux enregistrés en 2020 et, avant la pandémie, en 2019, mais inférieur à ce qui avait été constaté sur toute l’année 2021, une année record (146 opérations) marquée par le rebond de l’activité économique et la concrétisation d’opérations dont certaines avaient été gelées pendant la crise sanitaire.

« Les résultats du premier semestre 2022 témoignent de la résilience et de l’attractivité structurelle du secteur de la santé en France. Notre système de protection sociale garantit en effet aux investisseurs de ce secteur une forte visibilité sur des revenus en hausse, ce qui suscite naturellement des convoitises notamment des fonds d’investissements qui ont été particulièrement actifs sur ce premier semestre, d’autant que les barrières réglementaires ont tendance à s’assouplir et à ouvrir le jeu pour de nouvelles opportunités d’acquisition » déclare Marc Sabaté, Associé & Directeur Général d'In Extenso Finance.

« Le dynamisme constaté au cours du premier semestre 2022 sur le marché des transmissions du secteur de la santé est tiré par l’ensemble des sous-secteurs qui le composent. Toutefois, il est à noter que le secteur des cliniques vétérinaires, autrefois atomisé entre une myriade d’acteurs indépendants, connait actuellement un fort mouvement de consolidation, comme d’autres activités de santé réglementées avant lui, et totalise à lui seul 32% des opérations réalisées dans le secteur de la santé depuis le début de l’année 2022. » analyse Olivier Renault, Avocat Associé au cabinet Lamartine Conseil.

Un secteur particulièrement concentré en Île-de-France

L’une des spécificités du secteur de la santé, c’est qu’il est particulièrement concentré en Île-de-France. En effet, alors que la 6ème édition du Panorama Régions & Transmission (mars 2022) témoignait d’un axe Paris-Lyon fort, avec 22% des opérations réalisées en Île-de-France et 20% en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le secteur de la santé, la région-capitale concentre à elle seule 37% des opérations.

Un secteur qui attire de plus en plus les investissements étrangers, les fonds d’investissement et les sociétés cotées

Du côté des acquéreurs, la tendance est marquée, dans ce secteur, par l’accroissement de la part des sociétés cotées et des fonds d’investissement dans les opérations réalisées au premier semestre 2022, témoignant de l’ouverture progressive du marché et de sa rentabilité structurelle. L’attractivité spécifique du secteur de la santé s’observe également dans la nationalité des acquéreurs avec 27% des opérations réalisées par des acquéreurs étrangers, contre une moyenne de 17% pour l’ensemble des secteurs. Parmi les nationalités des sociétés étrangères qui acquièrent le plus de sociétés françaises du secteur de la santé, figure en première place le Royaume-Uni (à 66%), suivi par les Etats-Unis (9%), l’Allemagne (9%), puis la Suisse (6%).

Du côté des cédants, les vendeurs actionnaires privés (familles, fondateurs et managers) sont très majoritaires (78%) tandis que la stratégie de rotation des portefeuilles de participations des fonds d’investissement reste similaire à celle observée en 2021.

Un dynamisme porté par l’ensemble des sous-secteurs

Ce dynamisme est tiré par l’ensemble des sous-secteurs qui composent le marché de la santé :

Le secteur des cliniques vétérinaires connait actuellement un mouvement prononcé de concentration, porté par une forte croissance du nombre d’animaux domestiques et un environnement réglementaire plus favorable sur les animaux d’élevage. Ce mouvement porté par une douzaine de groupes français et européens (IVC Evidencia, MonVéto, Anicura en tête) a su faire face à un environnement juridique complexe au regard des restrictions d’ordre légal et réglementaire actuellement applicables en France.

Le secteur de la production pharmaceutique et paramédicale enregistre quant à lui majoritairement des opérations de taille très importante (sur 9 opérations, 5 sont à recenser sur le segment de valorisation de 15 à 50M€). Au regard de la taille des groupes cibles, ces opérations sont souvent propices à la mise en place de schémas d’actionnariat salarié, tels que les FCPE de reprise afin de partager la valeur des performances. Les fonds d’investissement, sans surprise, sont particulièrement présents dans ce secteur et réalisent 32% des acquisitions.

Le secteur des logiciels santé et e-services demeure également très dynamique avec 5 opérations réalisées au premier semestre 2022. Il est porté, d’une part, par la digitalisation des soins et des services de santé moins exposée aux contraintes légales et réglementaires qui constituent aujourd’hui un pré-requis des politiques de santé des Etats et, d’autre part, par l’émergence de nouvelles startups dans ce secteur. Medical Device Venture qui a fait son entrée en bourse début 2022 est emblématique d’un secteur en pleine croissance, qui apporte des solutions disruptives dans le domaine de la santé.

Le secteur des équipements médicaux a donné lieu à 9 opérations lors du premier semestre 2022. Il repose sur une multiplicité d’acteurs aux origines variées qui vont de la création de nouveaux dispositifs avec une composante très « venture » à des spécialités issues de reconversion d’activités anciennes (ex : Cousin médical, spécialiste du fil chirurgical issu de l’industrie textile), en passant par les producteurs de consommables ou de biens d’équipements destinés à l’imagerie médicale.

Le secteur des hôpitaux, cliniques et EHPAD a moins progressé avec 3 opérations recensées au premier semestre 2022, ce qui s’explique par le fait que les marchés des EHPAD et des cliniques soient déjà largement concentrés. Néanmoins, des marges de manœuvre subsistent encore, un nombre important d’acteurs régionaux continuant d’opérer dans le secteur des EHPAD notamment, tandis que des groupes indépendants continuent à rechercher un adossement financier.

Le secteur des laboratoires de biologie médicale, qui a été le premier à enclencher une phase de consolidation, continue de se concentrer avec 9 opérations réalisées au premier semestre 2022.
En effet, quelques grosses structures ont émergé sous la forme de regroupements (Ex : Bio Group ou Cerballiance) ou d’entités (Eurofins Biologie Médicale).

Le secteur de la santé à la personne, continue de susciter la convoitise de groupes de cliniques puisqu’il offre la possibilité d’activer des synergies importantes et d’optimiser la qualité du service rendu ainsi qu’une gamme élargie des services.

Le secteur des centres de santé poursuit sa progression, avec 2 opérations recensées au premier semestre 2022, porté par la nécessité de répondre à la transformation de l’organisation de l’offre de soins de santé en ville.

Le secteur de la distribution de produits pharmaceutiques et cosmétiques a fait l’objet d’un fort mouvement de concentration et d’une dynamique d’innovation importante, avec le lancement de nouveaux produits, de nouvelles marques et le développement de nouveaux modes de distribution. Porté, en outre, par une forte croissance, les opérations de ce secteur sont caractérisées par des multiples de valorisation élevés lors des transactions.

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.